Paru le 16 Août 2018
ISBN 978-2-07-279052-2
288 pages
20.00 euros
 
  Un monde à portée de main
 
   
DU MÊME AUTEUR
AUX ÉDITIONS VERTICALES


La Vie voyageuse
Je marche sous un ciel de traîne
Ni fleurs ni couronnes
Corniche Kennedy
Naissance d'un pont
Tangente vers l'est
Réparer les vivants
A ce stade de la nuit
  Maylis de Kerangal
  « Paula s’avance lentement vers les plaques de marbre, pose sa paume à plat sur la paroi, mais au lieu du froid glacial de la pierre, c’est le grain de la peinture qu’elle éprouve. Elle s’approche tout près, regarde : c’est bien une image. Étonnée, elle se tourne vers les boiseries et recommence, recule puis avance, touche, comme si elle jouait à faire disparaître puis à faire revenir l’illusion initiale, progresse le long du mur, de plus en plus troublée tandis qu’elle passe les colonnes de pierre, les arches sculptées, les chapiteaux et les moulures, les stucs, atteint la fenêtre, prête à se pencher au-dehors, certaine qu’un autre monde se tient là, juste derrière, à portée de main, et partout son tâtonnement lui renvoie de la peinture. Une fois parvenue devant la mésange arrêtée sur sa branche, elle s’immobilise, allonge le bras dans l’aube rose, glisse ses doigts entre les plumes de l’oiseau, et tend l’oreille dans le feuillage. » 
 

In 2007, Paula Karst begins her studies at the famous Institut Supérieur de Peinture in Brussels. There she discovers all the ways to reproduce mineral, vegetal, and animal textures and becomes involved in an unsettling relationship with her roommate Jonas – an enigmatic young man who is already a gifted decorative painter – and a strong friendship with Kate, a Scottish student who is as resourceful as impulsive. After earning her degree, Paula begins to work in Paris, Moscow, and in Italy, in particular at the “Fabbrica dei sogni”, Cinecittà. At the end of these adventures, in 2015, Paula accepts a proposal Jonas has refused : to participate in the huge project of reconstitution of the Lascaux grotto, the “ultimate facsimile”: Lascaux IV. The origins of the world are “within [her] reach”. From now on, she feels ready to paint, as did the artists of the dawn of Humanity.
This aesthetic coming-of-age novel explores the apprenticeship of a young woman, as well as the main issues of the trompe-l’oeil technique. Maylis de Kerangal also offers the key to the enchanted materialism with which her writing is imbued.