Paru le 18 Août 2016
ISBN 978-2-07-019722-4
256 pages
19.50 euros
 
  Molécules
 
   
DU MÊME AUTEUR
AUX ÉDITIONS VERTICALES


Jouer juste
Dans la diagonale
Entre les murs
Fin de l'histoire
Vers la douceur
La blessure la vraie
Deux singes ou ma vie politique
La politesse
  François Bégaudeau
  « Le photographe s’accroupit pour cadrer serré Jeanne Deligny. Les trois premiers clichés le laissent insatisfait. L’angle optimal se cherche encore. Pourtant les visages c’est ce qu’il préfère shooter. Il n’a pas déjeuné, c’est sa faim qui le déconcentre. Il s’écarte pour que le capitaine Brun examine de près la plaie béante au cou et les joues lacérées. À première vue, trois fois une joue, deux fois l’autre. À confirmer. Un sillon monte jusqu’à la tempe, un second balafre le front. Sans cela elle serait jolie. L’était il y a une heure. L’est encore malgré les yeux exorbités de qui s’est vu mourir. » 
 
Assumant jusqu’au bout son intrigue criminelle, François Bégaudeau refuse cependant de s’en tenir à une pure logique du suspens. Ainsi s’attarde-t-il sur le moindre personnage secondaire, le décor mental de ces années 90 ou les routines illogiques de l’appareil judiciaire. Plus encore – et c’est tout le charme persistant de cette fiction –, François Bégaudeau prête une attention minutieuse à ces créatures communes mues par des forces qui les dépassent. Sans prétendre épuiser le mystère de leur passage à l’acte, ni distinguer en chacun le fautif de l’innocent, il nous laisse aux prises avec le chaos d’une matière trop humaine.


Annecy, Autumn, 1995. Jeanne Deligny, aged 44, nurse at a centre for psychotics, wife of pharmacist Charles Deligny, and mother of Léna, a high school student fascinated with physics and chemistry, is found dead in front of her apartment, her throat slit with a box cutter. With no evident motive for the crime, the investigation is making no headway. But then the belated discovery of incriminating evidence leads investigators to a suspect : Gilles Bourrel, a boyfriend from the victim’s past, who admits to the homicide and insists it was unintentional.
Pursuing this criminal intrigue to the very end, the author nonetheless refuses to stick to a pure logic of suspense in order to probe the inner being of ordinary characters, suddenly revealed in their molecular complexity. He pays meticulous attention to these common creatures who are transformed by forces that are beyond them.

"François Bégaudeau forges a literary genre combining police investigation, metaphysical problems and an irresistible irony blended with a certain sense of absurdity.”
(Livres Hebdo)
“In almost fifteen years, Bégaudeau has produced one of the most singular and richest works of the contemporary literary scene.”
(Nouvel Obs)