Paru le 5 Sept. 1998
ISBN 2-84335-015-8
256 pages
21.30 euros
 
  Chants de la nuit extrême
 
   
DU MÊME AUTEUR
AUX ÉDITIONS VERTICALES


  Abul-Alâ al-Maari
  Traduction, présentation et calligraphie de Sami-Ali, (poésie & calligraphie).

« Perte de la vue puis perte de la foi et de la destination
Aussi ma nuit extrême est-elle trois nuits. »

La nuit extrême dont parle ce nouvel Œdipe d’Orient inclut les faux-semblants de la réalité, mais aussi la possibilité même de s’orienter spirituellement. En regard de chacun de ces brefs poèmes, on trouvera une calligraphie correspondant: quintessence expressive de l’au-delà du verbe, entre noir et blanc.

«La poésie d’Al Maari fait penser par sa forme au haïku japonais, par ses interrogations-cris aux aphorismes nietzschéens. (...) La vie est une impasse et chaque père est fautif de prolonger cette course à l’infini. Mais si la mort est omniprésente dans son œuvre, Al Maari devient chantre de l’éphémère et de l’éternel.»
Geoffroy Defrennes, La Voix du Nord