Marianne Rubinstein  
   

Marianne Rubinstein est née en 1966 à Paris. Elle est maître de conférences en économie à l’Université Paris-7. Elle a consacré divers articles et un ouvrage sur le Japon (La crise financière du modèle japonais, Economica, 1996). Outre ces écrits universitaires, elle est l’auteur de deux romans, En famille (Phébus, 2005) et Le Journal de Yaël Koppman (Sabine Wespieser, 2007; Pocket, 2009). Aux Éditions Verticales, elle a publié en 2002 un essai qui fit date, Tout le monde n’a pas la chance d’être orphelin, enquête sur les enfants des orphelins de la Shoah, et qui trouve une suite/variation dans C'est maintenant du passé, récit-document croisant histoire juive et philosophie japonaise (Verticales, 2009). Mêlant interrogation d’économiste et questionnement de femme en reconstruction dans un monde en mutation, Detroit, dit-elle paraît aux éditions Verticales en octobre 2016.
Voici la page qui lui est consacrée sur remue.net.



Marianne Rubinstein teaches economics at the University Denis Diderot Paris-7. She is the author of inquiries into Jewish memory, Tout le monde n’a pas la chance d’être orphelin and C’est maintenant du passé (Verticales, 2002 and 2009), four novels (Editions Sabine Wespieser and Albin Michel), and several children’s books.

© Rita Scaglia

 
DU MÊME AUTEUR
AUX ÉDITIONS VERTICALES


Tout le monde n'a pas la chance d'être orphelin
C'est maintenant du passé
Detroit, dit-elle