Grisélidis Réal  
   

Grisélidis Réal (1929-2005), née à Lausanne, passe son enfance en Égypte et en Grèce avant de s’inscrire aux Arts décoratifs de Zurich. Divorcée, mère de quatre enfants, elle commence à se prostituer au début des années 60, en Allemagne (Munich) où elle est arrêtée (pour trafic de drogue) et emprisonnée sept mois. Elle deviendra ensuite la fameuse « catin révolutionnaire » des mouvements de prostituées des années 70.

Elle est l’auteur, chez Verticales, du récit autobiographique Le noir est une couleur (Folio, 2007) et du journal de prison Suis-je encore vivante (2008), de Carnet de bal d’une courtisane (Minimales, 2005 ; épuisé), et des deux volumes de sa correspondance avec Jean-Luc Hennig : La passe imaginaire et Les Sphinx (2006). En octobre 2011, Grisélidis courtisane, compilation d'entretiens avec Jean-Luc Hennig parus en 1981 chez Albin Michel, est réédité aux éditions Verticales.


© Francesco Gattoni

À voir : Syndicat du TRAvail Sexuel
Archives : un film à voir ou revoir en cliquant ici et deux documentaires qui lui sont consacrés sur le site la TSR.

Informations complémentaires ici-même.


 
DU MÊME AUTEUR
AUX ÉDITIONS VERTICALES


Le noir est une couleur
Carnet de bal d’une courtisane
La passe imaginaire
Les sphinx
Suis-je encore vivante ?
Mémoires de l'inachevé (1954-1993)